EODEC TOGO

Visitez notre Blog TOGO



"A tous les sourires que nous avons rencontrés au Togo et qui ont accepté de se donner en cadeau."
Cristina Quintans / Alain Godefroid

« Que peuvent bien faire deux artistes pour aider notre association ? »
C’est en voulant répondre à cette question que Cristina Quintans et Alain Godefroid ont décidé à leur propre initiative, de réaliser et d’éditer un recueil de leurs photos et dessins suite à leur voyage en mai 2010. Intitulé « La Mandarine Verte » , ce livre est un immense coup de cœur de la photographe et de l’illustrateur pour ce tout petit pays africain, le Togo, mais aussi pour notre association. La Mandarine Verte est un livre chaleureux qui offre aux lecteurs les plus beaux sourires, en photos, en dessins et parfois en textes, des enfants et des moins jeunes Togolais. Impossible de ne pas tomber sous le charme, tant la magie de ce pays où le temps n’existe pas, en émane avec une générosité naturelle.
Le fruit de la vente de ce livre est totalement consacré à l’association EODEC.

Il est en vente au prix de 25€.

Christina est artiste peintre, écrivain et photographe amateur.
La Mandarine verte est son premier projet professionnel.
Alain est artiste peintre et illustrateur professionnel.
Leurs oeuvres sont exposées en permanence à la galerie

La mandarine verte ...






Début 2009, l’EODEC (European Oral and Dental Education Center) a installé un cabinet dentaire à Lomé, au Togo, l’un des plus petits pays d’Afrique, dans le cadre d’une action humanitaire.

La population togolaise compte environ 6 millions de personnes et recense seulement 35 dentistes.

Par ailleurs, il n’y a pas de formation universitaire au Togo pour les dentistes, leur formation se fait au Sénégal.

La grande majorité de la population ne dispose pas de moyens pour payer les soins dentaires et beaucoup d’adultes sont édentés partiels ou totaux, avec tous les problèmes que cela entraine. La situation sanitaire sur le plan buccodentaire est donc assez préoccupante, tant au niveau de la prophylaxie que des soins.

Le but de l'EODEC, en collaboration avec le CPSI (Centre de Formation pour les secteurs infirmier et de santé) est de prendre en charge les soins dentaires des enfants orphelins ou démunis de Lomé et des autres villages aux alentours.


CABINET DE L’EODEC A LOME

Tout le matériel et les consommables viennent de Belgique. L’ensemble est financé par l’EODEC et par des dons. Un container avec deux fauteuils, les armoires et le matériel récolté est parti d’Anvers en décembre 2008 et a été réceptionné, début février 2009, par deux dentistes et deux techniciens partis sur place assurer l’installation.
Togo Eodec
Togo Eodec

Le cabinet dentaire actuel est situé dans un centre de loisirs (le Centre Nathanaël) à Lomé. Cet espace comporte aujourd’hui 2 installations complètes, ce qui permet l’arrivée de 2 dentistes volontaires à la fois pour soigner les enfants. La location du cabinet ainsi que les frais fixes sur place sont également financés par l’EODEC.
Togo Eodec
Togo Eodec

Le cabinet est équipé aux normes que nous connaissons en Belgique et nous pouvons assurer la même qualité de soins que nous donnons dans nos cabinets privés : un matériel performant pour prodiguer des soins de qualité est mis à la disposition des dentistes : ultra-sons pour les détartrages, Rayons X, petit matériel pour soins, endodontie, extraction, stérilisateur…
Les dentistes volontaires prennent les frais du voyage à leur charge. Sur place ils sont pris en charge par l’EODEC. Un logement confortable leur est assuré, et ils disposent d’un chauffeur pour les déplacements.
Les soins prodigués au cabinet sont gratuits évidemment.
Togo Eodec
Togo Eodec
Nous avons rencontré sur place une infirmière Belge- coopérante bénévole (Mme Ria Etienne) qui s’occupe de la gestion de plusieurs dispensaires dans le sud du Togo ainsi que de la supervision de constructions d’écoles pour le compte de l’ONG FONDACIO (www.fondacio.org). Madame Etienne réside au Togo depuis plus de 10 ans. Grâce à elle nous avons pu mettre sur pied rapidement le dépistage de tous les enfants scolarisés de la région de Wli ainsi que, dans un second temps, leur prise en charge pour les soigner dans notre cabinet de Lomé. Cet examen préliminaire se fait de visu avec un petit bâton, servant de « brosse à dents » qui permet d’écarter la langue et les joues.

Dépistage dans différentes écoles du pays

Togo Eodec
Togo Eodec
Togo Eodec
Togo Eodec
Togo Eodec
Togo Eodec


Concrètement comment travaillons-nous ?

Une vingtaine de jeunes patients sont amené, en minibus, tôt le matin par le chauffeur de Mme Etienne. Ils arrivent au cabinet vers 8h. Ceux qui viennent au cabinet ont déjà été examinés rapidement lors d’une séance de dépistage qui a été faite antérieurement dans leur école par un praticien précédent.

Togo Eodec
Togo Eodec

Les jeunes patients attendent « sagement » leur tour dans la salle d’attente, où ils reçoivent un repas chaud à midi. Ces enfants sont des élèves des collèges assez distants du cabinet. Ils se laissent soigner aisément.

Togo Eodec
Togo Eodec
Togo Eodec
Togo Eodec

Deux assistantes togolaises, formées par l’EODEC, aident les dentistes volontaires dans leur travail, tant au fauteuil que pour le nettoyage et la stérilisation des instruments. Un chauffeur/secrétaire s’occupe également d’inscrire les patients, de les appeler à tour de rôle et de tenir les statistiques de soins.

Togo Eodec
Togo Eodec

Dans l’ensemble la denture est bonne, mais souvent, malheureusement, du tartre vient se placer sur les dents, par manque de brossage (le niveau moyen de l’hygiène buccal est bas). Cela induit chez certains des gingivites plus ou moins sévères. Nous rencontrons, assez fréquemment même, des parodontites chez de jeunes enfants alors que cette maladie n’atteint normalement que des adultes. Chez certains d’entre eux, la parodontite est déjà sévère et entrainera la perte des dents dans un temps plus ou moins rapproché.
La prévalence de caries est relativement basse, ce qui est probablement dû à une nourriture comportant moins de sucre. Nous avons remarqué que le nombre de caries des enfants des villes est plus important que celui des enfants habitant la brousse.

Togo Eodec
Togo Eodec
Togo Eodec
Togo Eodec
Togo Eodec
Togo Eodec

Nous rencontrons parfois des difficultés pour connaitre l’âge réel des enfants. En effet l’acte de naissance n’existe pas encore, surtout en brousse, et un âge leur est donné d’office par « jugement » lors de la première inscription à l’école, ce qui amène parfois un décalage de 2 si pas 4 ans entre l’âge dit officiel et un âge présumé d’après la denture et l’aspect général du jeune.
Quelques extractions dentaires se sont également avérées nécessaires.


Le NOMA

Le Togo est particulièrement touché par une maladie mal connue chez nous, le NOMA. Souvent qualifiée de maladie buccodentaire, le NOMA est une gangrène qui défigure très souvent les enfants. Elle commence dans la bouche, au niveau de la gencive et détruit rapidement les os et les tissus du visage. Le NOMA se rencontre en milieu très défavorisé, chez les enfants de 2 à 6 ans en état de malnutrition et présentant une mauvaise hygiène buccodentaire. En l'absence de traitement, il est mortel en quelques semaines dans 70 à 80% des cas. Les survivants portent de terribles mutilations au visage. Les germes en cause sont ceux que l’on trouve généralement en bouche, mais leur très grand nombre, associé à la malnutrition qui entraîne la diminution des défenses immunitaires en sont les causes les plus probables. Une politique de prévention touchant l’ensemble de la population permettrait probablement d’éradiquer cette terrible pathologie.

Cas de NOMA répertoriés au TOGO

Togo Eodec
Togo Eodec


L'EODEC au TOGO...

Depuis l’ouverture de notre cabinet à Lomé, en mai 2009, une soixantaine de dentistes volontaires ont déjà répondu présent à notre appel de collaboration et se sont rendus sur place. Pour tous, ce fut une expérience inoubliable et la plupart d’entre eux sont prêts à y retourner (certains y sont déjà retournés !).

A ce jour, plus de 3300 patients ont déjà été soignés (chiffres en décembre 2011), ce qui représente déjà plus de 5000 soins





Le but de l’EODEC est d’assurer, dans un premier temps, au minimum la présence de deux dentistes une semaine par mois, afin d’assurer le dépistage et les soins dentaires des enfants, et des jeunes adolescents orphelins ou défavorisés.

L’EODEC désire également, via les praticiens délégués sur place, organiser un programme de prévention et d’éducation dans les écoles.

Nous sommes actuellement à la recherche d’un terrain à bâtir pour y faire construire notre propre cabinet, qui comprendrait plus de fauteuils, un espace « accueil » pour les enfants que nous pourrions éduquer sur l’hygiène dentaire, pendant qu’ils attendent leur tour, une maison pour y accueillir les médecins qui viennent sur place, ainsi qu’un centre éducatif.

Ca y est ! Le camion est à Lomé, TOGO !

Il ne reste plus qu'à remplir les tiroirs et il peut partir en brousse !
Après bien des avatars, nous avons finalement eu beaucoup de chance que le cargo qui le transportait n'a pas coulé !

L'intervention des autorités ministérielles togolaises nous a permis d'éviter beaucoup de démarches administratives ce qui nous a fait gagner pas mal de temps !
Quelques fignolages sur l'installation un peu de rangement et Hop on va pouvoir quitter Lomé et rentrer dans le Togo profond.

Avis à tous les aventuriers et aventurières la GRANDE aventure dentaire peut commencer !
Contactez nous pour fixer les dates de votre prochain départ, vous ne le regretterez pas !
Info@eodec.eu